Les deux bandes annonces de la Nuit Dario Argento

[singlepic id=772 w=120 h=240 float=left]«Trop de réalisateurs ont changé. Ils ont arrêté de faire les films qu’ils faisaient. Quelque chose s’est passé. De Palma, Wes Craven, Carpenter ou Croneneberg ont eu peur. A la fin des années 80, il y avait trop d’argent, trop d’avocats, trop de cocaïne… Moi, je me suis promis de ne jamais changer et d’être toujours fier de mes cauchemars. Je veux encore souffrir pour le public. Comme le Christ.»
Dario Argento.

Pour sa reprise de saison, l’Epouvantable Vendredi consacre sa nuit au cinéaste italien Dario Argento, maître incontesté (avec Mario Bava) du Giallo, qui signifie « jaune » et qui se défini par des films d’une violence rare, basés sur une enquête Whodunit (qui est l’assassin dans le groupe ?), mais surtout qui se situe souvent à la frontière entre le réel et le surnaturel.

À l’origine, le Giallo était un roman de gare imprimé sur du mauvais papier et défini ainsi par la couleur de sa couverture. Le cinéma d’Argento commence là où s’arrête celui d’Alfred Hitchcock en allant chercher le spectateur au plus profond de ses entrailles et au cœur du mal, là où le maître classique du suspense n’a jamais osé s’aventurer…

Découvrez les deux bandes annonces de l’événement ci-dessous :


—————————
Tout savoir sur les Épouvantables Vendredis.

Le nouveau blog consacrées aux images relatives aux différentes soirées.
Vous pouvez gagner des places sur le site des Ingoruptibles.

—————————

Laisser un commentaire