Holocaust 2000 d’Alberto De Martino – Critique

Holocaust 2000, Nuit de la Science-Fiction 2012

Holocaust 2000 d'Alberto De Martino - CritiqueFilm américain d’Alberto De Martino
Sortie : 1977  Durée : 1h46.
Avec Kirk Douglas, Simon Ward, Agostina Belli
Pays : Angleterre, Italie. 

Diffusion AOA Production : le 24 novembre 2012 au théâtre de la Renaissance
Dans le cadre de la 12ème Nuit de la Science-Fiction.

Par Éléanor Cosmic.

Et si la technologie nous précipitait à notre perte ? C’est le point de départ d’Holocauste 2000, un film d’Alberto De Martino sortit en 1977, une réinterprétation de l’apocalypse selon Saint Jean et l’arrivée de l’Antéchrist.

Robert Caine, riche industriel, est sur le point de construire un réacteur nucléaire : une structure gigantesque qui pourrait alimenter toute la planète. Seul hic : il choisit malencontreusement un site chargé d’un passé mystique plutôt lourd, lié entre autre à la mort du Christ.

Mais Caine, déterminé à rendre service à l’humanité toute entière grâce à l’électricité produite, fait fi des nombreuses mise en garde : même la tentative de meurtre dont il est victime ne pourrait le stopper dans cette folle entreprise! Depuis son amourette avec la belle journaliste Sara, Caine laisse à Angel, son fils, la responsabilité de surveiller le bon déroulement de la construction de la machine infernale. La prophétie va t-elle se réaliser ?

Holocaust 2000, Nuit de la Science-Fiction 2012

Malgré les quelques bonnes surprises du film, dont la bande originale d’Ennio Morricone pour le moins oppressante et la très belle interprétation de Caine par le légendaire Kirk Douglas, le scénario reste quelque peu prévisible. Il faut dire que l’apocalypse et l’arrivée de l’antéchrist était un sujet plutôt à la mode dans le cinéma d’horreur des années 70, mais il faut dire que le contexte politique mondiale n’était pas des plus réjouissant non plus !

L’Exorciste, La Malédiction, Apocalypse 2024, Le Survivant… Alberto De Martino non plus n’en était pas à son coup d’essai ! En 1974, il avait déjà réalisé l’Antéchrist, un film italien à petit budget et aux décors en carton, qui si on le compare à Holocauste 2000 mérite amplement son titre de navet.

Les stéréotypes font la vie dure aux productions italiennes, largement représentées par le bis voire l’ultra bis, mais De Martino prouve avec Holocauste 2000 qu’il suffit d’un petit coup de pouce financier des british pour échapper au ridicule !

Avec une narration assez grossière et une intrigue amoureuse digne d’une bonne sitcom, Holocauste 2000 s’en sort tout de même grâce à l’aspect populaire de sa réalisation et de son thème : c’est définitivement un film à voir sans se prendre la tête, entre potes ou avec une bière (ou les deux!), car ce sont toutes ces petits défauts qui font que le film fonctionne.

N’ayez pas d’attente particulière en entrant dans la salle, si ce n’est de vous détendre et vous amusez, et que les quelques maladresses de la mise en scène ne vous gâche pas le plaisir de voir le film.

Holocaust 2000 d'Alberto De Martino - Critique

One thought on “Holocaust 2000 d’Alberto De Martino – Critique

Laisser un commentaire